textescarnetsnotesvoix épicerieparcours agenda recherchecont@ctaccueil














>

la voix ça

txt 1602








2002/03

lire |ci-contre|

écouter nœud |2'45 - 3,2 Mo mp3 - en duo avec Sophie Magnaud|



acheter le livre sur publie.net - édition 2008
• le txt "nœud" est repris sur remue.net [revues janv et déc 2003]
• le txt "boue ici lumière haut" est repris dans la revue N4728, animée par Antoine Emaz et Paul Badin [n°9 fév 2006]
• le son "nœud" est repris sur la revue des ressources







nœud





là nœud


il répète tout 2 fois parler parler bonne journée bonne journée il compte 2 fois ses sous placés au fond de la poche de sa canadienne dans un gant de toilette sec sec il voit que je l'observe je lui ai aussi donné des sous il me dit bonne journée bonne journée ça va m'aider m'aider













>

il répète tout 2 fois incroyable nœud incroyable nœud verrouillé noué verrou verrou verrou verrouillé verrouillé coincé serré comme si temps jamais comme si toujours presque jamais depuis verrouillé depuis longtemps depuis des lustres depuis enfance depuis comme si temps toujours
je ne fais pas la mendicité pour le plaisir ou la charité mais quelques pièces pour m'aider ou si vous avez du travail je l'accepte si vous avez du travail je l'accepte

je l'accepte je l'accepte je l'accepte pas la mendicité comme si temps depuis toujours comme si temps

comme si temps grincement grincement
ramemétroramemétrogrognegrincesiffle


on l'entend comme si depuis toujours pas à peine un peu on l'entend presque pas pas du tout dans le grincementmétrorame comme si depuis moyen-âge mendiant moyen-âge des châteaux et des gueux

mendiant













>

entend à peine un peu ou si peu
là nœud
mur nœud
il me jette un regard en coin du coin de son œil noir il sait que je l'observe
dans ma banquette contre la vitre dans mon coin
il sait que
dans le silence
on sait déjà tous les 2 que
on sait déjà que
quoi on s'est vu on s'est fait une
quoi on s'est fait une idée


il a parlé 2 fois depuis là il a répété 2 fois depuis là
c'est sorti 2 fois depuis là
comme si du silence de la boue du début comme si première parole
comme si temps














>

comme si depuis le temps
du silence de la boue j'ai parlé moi aussi
de la parole informe qui se forme c'est de la parole informe qui se forme qui pousse

j'écoute j'écoute dans le virage la rame grince dans le virage la rame s'enfile coulisse dans le tunnel j'écoute dans le virage sa voix informe déformée presque formée comme si venue de loin de la terre de la terre sous mes pieds du brouhaha du bruissement du grincement comme si venue de là-bas comme si venue

il traverse la ramedumétro en répétant sa phrase en répétant sa phrase le grincement couvre sa voix on l'entend à peine on l'entend quand même si on veut entendre













>







c'est



c'est. je suis. c'est
je ne pourrais même pas dire que

je ne pourrais même pas dire que ce n'est pas vrai. c'est ainsi. c'est. je suis.
avec nœuds.

suis-je encore
suis-je déjà

suis-je déjà né













>

peut-être peut-être là le nœud
avant la naissance
là quoi
je ne sais pas dans quoi je m'embarque c'est improbable
à une source peut-être
ou à rien ou à la source

au silence à la boue à la boue du début













>







quand dans terre





quand dans terre sam regarda
quand dans terre sam regarda ne vit rien

un peu de terre un caillou une pierre
un peu de terre un peu de cette terre rien un peu de terre un caillou une pierre
du sel seul un peu de sel quelques grains sur la pierre sur le
et la mer
une auréole de sel sel sur la pierre un peu et mer au loin plus bas à peine plus bas plus loin la mer
remontant
ne vit rien et













>

quand la mer retira gagna
la terre sel pleine et humide
gravillonneuse humide
ruisselante
la plage tassée sable tassé

et le vent
















>







pr pier




ça va ça vient apparaît repart des fois je vois j'entends des voix des visages des personnages des fois des nuages des mirages dans la rue comme ça sans voix des gens des ombres des visages comme ça qui passent qui me coupent le chemin qui me coupent la voix qui me croisent qui me traversent qui construisent un qui constituent un un paysage une mémoire des figures in a landscape une mémoire un paysage une mosaïque impriment mes yeux mes oreilles mon nez mes mains mes bras nus mes jambes me font un paysage un paysage une image dans le cortex dans le cerveau une mémoire un décor me font un inconscient un paysage à mon inconscient
un bruissement un bruissement de la ville de la vie des bruits des hommes tout autour un foisonnement un plan













>

de foisonnement un foisonnement reçu appelé bruissement de parole des gestes bruissements de gestes danses distorsion de gestes voix dessus dedans dessous dedans ce bruissement













>







rien depuis rien



oui quoi là quoi rien toujours toujours comme cela que ça débute par
oui quoi
quoi quoi rien
jamais vu mot comme
jamais vu mot autant que celui-là
là quand au début sort pousse champignonne
jamais vu comme celui-là
autant
naître pousser
jamais vu
oui là rien rien vraiment rien rien
autant déjà quelque chose
autant dire déjà quelque chose
autant dire que c'est déjà quelque chose là qui pousse champignonne monte naît grimpe













>

de profond ça de loin ça déjà quelque chose
là dans le dans le car quoi quoi rien
dans lecorps

oui là rien tout tout ou rien

car quoi rien
quoi faire
dans la nuit













>







boue ici lumière haut



les mots
quelques uns dans la bouche
il a dit

les mots peut-être ce serait ça le calme absolu peut-être ce serait ça la paix ne plus parler ne plus pouvoir ne voulant plus

se retirer une sorte de silence de léthargie desilencedepâtedemots de paroles et de choses à faire
peut-être ce serait ça mais je ne crois pas non peut-être ça mais encore là s'ennuierait encore là fonctionnerait encore là des fonctions fonctionneraient feraient éprouver sentir
non ça ne doit pas être ça mais moins de mots peut-être quelque uns seulement essentiels chargés échappés mais













>

pas autant pas tout ce fatras pas tout ce fracas de mots innombrables inutiles non

oui juste quelques uns calmement posés au fond juste quelques uns résonnant un peu
quelques uns économisés

quelques uns ici
boue ici
lumière haut


je ne sais
je ne sais si j'ai encore beaucoup à dire
cela se rassemble en quelques points de langue

j'ai décidé de dire la vérité c'est-à-dire c'est impossible
toute la réalité ramassée ce n'est pas tout
les deux mots confondus je confonds les deux mots depuis longtemps













>


la dernière nuit l'année dernière la dernière nuit la dernière année j'ai essayé j'ai voulu
il a dit
arrêté

mais avec cette tête là toujours cette tête cette tête dans mon crâne cette tête là toujours la même qui tourne toujours pareil toujours de la même façon cette tête là pas capable
façon de voir quoi façon de voir
(mais de mes yeux tout le reste imaginé vu impossible autrement)

pourtant ça doit être poss
possible
rienfaire rienpenser penser autrement penser paspenser penser autrement penser sanspenser sans creuser l'os du crâne sans penser vraiment sans creuser l'os toujours

j'ai aujourd'hui cette année cette nuit cette année j'ai réussi presque à apprendre presque à ne plus penser
réussi à apprendre à arrêter tout ça ou tout du moins à ralentir tout ça cette tête son activité pourtant













>

rien faire rienpenser il y aurait à se plaindre encore il y aurait à penser encore

penser cette tête penser sans cette tête penser tête penser où aller où la question toujours

pour moi
à faireàpenser
là à penser rien à faire pas faire rien

les mots
quelques uns dans la bouche
les mots

rien de nouveau
rien
comme si

rien comme si la langue
avant la bouche le mot
comme si la langue
avant la bouche le mot
s'était tue













>











la voix c'est dans la parole avant la parole • la langue c'est dans la parole pas dans la voix • c'est à côté accessoire • la parole c'est après la voix • la voix c'est ce qui sort ce qui habite ce qui a l'énergie • la langue c'est à côté ça sert ça sert à faire sortir la parole • ça sert à former la parole mais c'est pas la voix • la langue c'est pas habité ça sert ça sue ça mécanise la voix • ça lui permet peut-être de sortir à la voix • avec la parole • mais la voix existe avant • avant la langue avant la parole même • au ventre •
















>







d'avant que ça commence à parler




le co commencement le le début
le le début

vous
seul là
vous
moi là devant la table écran mach machine
devant le mo mot machin
là seul atten

(d'avant d'avant que ça commence à parler)

c'est un tout c'est avant
c'est peut-être finalement peu écoutable peut-être est-ce pour ça
avez vous vu entendu













>

peut-être peut-être est-ce pour ça
peut-être n'est-ce pas entendable
pourtant c'est ça je suis sûr c'est ça c'est tout
à peine entendable pourtant là vraiment bouillonne agite

ça les pousse les sort leurs surgit en pleine poire là dans le trou là dans le trou dans le trou de la bouche

rien ces jours-ci rien
rien dans les mots rien
rien ces jours-ci presque rien

murissement sans doute en ce moment
collecte inconsciente de matière
plus de voix toute la langue avant
sortira sans doute bientôt percutante

oui ce qu'il faut que je fasse
oui ce qu'il faut que je fasse c'est depuis ce que je fais ces temps-ci continuer
jamais vu résonner autant résonner
toute prête de s'éteindre toute prête de se dépasser toute prête de passer à travers de crever à travers. sa voix













>

va plus vite que sa voix la dépasse passe au silence. déchirant
(va) avant avant sa naissance dans la bouche. plus. avant son cri. dénuée
ce point où de la tête je tape
ce point où de la tête je tape

d'avant que ça co commence à parler quoi quoi mais quoi dans la pâte là avant quelque chose va sortir ne sort pas encore est là bu bulle champignonnement poussée de matière poussée
comme bulle de boue de boue de solfatar pousse là avant avant la parole l'énergie l'énorme poussée avant que ça fasse relief avant que ce soit visible entendable dehors là dedans avant avant tout ça là plus loin là à l'origine boue colère là énergie
je sens je sens là ça

ça rentre dans la langue ça se retrousse à l'intérieur se retrouve à l'intérieur ça se retourne à l'intérieur là ça se trouve là s'ouvre là là
naît ça
ça naît ça naît ça













>

c'est la voix
la voix dans mon ventre
la vieille voix qui surgit toujours je la sens celle-là qu'elle sort je la sens là ce surgissage oooooh c'est ce surgissage là tout tendu en train se tendre en train sortir là bouillir jailli projeté percute
percutécuté

c’est quand jailli quand la parle quand le spasme de parle c'est la parle
un drain dans la langue la parle est un drain dans la langue
oh cette vieille voix cette vieille voix terre terreuse cette voix venue du sol cette voix venue de la terre sous mes pieds mon ventre cette voix qui tremble vibremonte cette voix venue de la terre du ciel qui vibredescend qui vibre arrive cette voix oooooh

ce qui pousse avaler

assoiffé travailler travaillé forme sauvage vitesse travaillé dans le manque assoiffé travaillé













>

quand ça se perd s'embrouille s'effiloche disparaît se perd quand ça se perd pied repères quand ça se dépasse c'est là que
quand ça monte ça vient spasme c'est là que
c'est là que



2002
2003











son

tom waits
red shoes